RFI

« Melancholia » 

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/orient-hebdo/20210319-améneh-moayedi-une-artiste-iranienne-à-paris
#rfi

RFI

« Melancholia » 

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/orient-hebdo/20210319-améneh-moayedi-une-artiste-iranienne-à-paris
#rfi
Les artistes parfois s'exilent. C’est ainsi qu’Améneh Moayedi a quitté le Golfe Persique où elle est née et a grandi pour s’installer en France. Un périple qui l’a d’abord conduite à Beyrouth, en terre libanaise, pour se perfectionner en français. Aujourd'hui, à Paris, elle raconte les épisodes de ses dépaysements avec des encres, des pinceaux et des pigments. À ses premiers amis, elle a dit mon pays, la Perse, est en moi comme un arbre plusieurs fois millénaire. Elle en tire une certaine mélancolie dont on peut voir l’expression artistique à la galerie Marie-Claude Duchosal jusqu’au 27 mars 2021.


 TK21 LA REVUE N° 108

30 MAI > 31 JUILLET
L’EXPOSITION DE DÉCONFINEMENT À ON-OFF STUDIO
Le journal WEB devient une exposition de 86 oeuvres de vingt artistes français et étrangers dans les locaux de la galerie ON-OFF Studio.

VL 

Ameneh Moayedi, invitée des As #164 / Les artistes iraniens

"INSOMNIA"

Ameneh MOAYEDI, Exposition Dessin "Insomnia"
Interview Ameneh Moayedi par Radio VL
Mars 2018.

L’art est-il accessible à tous ?  

Parce que la politique de certains pays empêche les artistes de s’exprimer librement, l’équipe des As du Placard s’est intéressée à la vie d’une jeune artiste iranienne. 

Nous avons eu le plaisir de recevoir Ameneh Moayedi, graphiste iranienne diplômée de l’École supérieure d’art de Cambrai qui a fondé en 2015 l’atelier de graphisme Betterave Bleue.

Ameneh est l’auteur de plusieurs expositions originales telles que Ma vache folle, 20 juin 20 artistes, Sans abri, toutes trois présentées à la Cité Internationale des Arts ainsi que la dernière en date, Insomnia, Nuits persanes, qui se déroule actuellement dans la galerie On-Off Studio à Paris 17ème.

Au cours de notre émission, nous sommes revenus sur la liberté d’expression des artistes iraniens qui se retrouvent parfois contraints de quitter leur pays afin de pouvoir continuer à exercer leur art.

Ameneh Moayedi : “J’aime beaucoup la France, depuis toute petite je rêvais de vivre ici. Je pense que pour un artiste, Paris est la ville idéale.”

 La Strada

Nice-Matin

Un superbe article signé Michel Sajn, sur l'exposition "Danse, Temps 1".

Paris-Normandie

2020

ARLU

2020

"Paris-Normandie"

Le Courrier picard - Picardie maritime 

sous la plume de Philippe Fortune.

letalkbiac

https://twitter.com/letalkbiac